Le chemin de Charlotte vers vitelements

Charlotte Karlinder, journaliste médicale et spécialiste de la santé, en avait assez d’avoir faim avec les régimes traditionnels. Avec les barres de vitelements, elle a trouvé une collation hypocalorique qu’elle peut intégrer parfaitement dans sa vie professionnelle quotidienne stressante.

J’ai entendu parler des nouvelles barres miraculeuses vitelements pour la première fois un peu avant Noël. Puis une deuxième fois par Lina, ma coiffeuse de confiance. « Charlotte, nous avons un nouveau produit génial pour perdre du poids. Certaines de nos clientes ont même perdu six kilos en un mois grâce à ces barres ! » Elle chuchotait discrètement dans mon oreille pendant qu’elle transformait ma crinière ondulée estivale en un carré long.
Je lui ai demandé de quoi elle parlait. Je pensais qu’elle parlait d’un autre fabriquant de ces barres protéinées qui sont disponibles dans les salles de fitness. Mais, ces barres ne pouvaient pas marcher selon moi. Mes 30 années d’expérience dans ce domaine m’ont appris qu’il n’y a qu’une seule chose à faire quand on souhaite perdre du poids : faire du sport et manger sainement. Désolé de le dire, mais c’est ainsi.

Lina a insisté fermement sur le fait que ces petites barres brunes de vitelements sont censées bien rassasier et apporter un succès incroyable. À la fin, elle m’a donné une brochure (en version papier ! Oui, cela existe encore !). J’ai pensé que d’accord, cette chose méritait d’avoir une chance. Parce que si les promesses étaient tenues, alors ce serait fantastique.
Toutes ces boissons frappées, disponibles sur le marché, ont toutes notamment deux problèmes : premièrement, les boissons rassasiantes ne doivent pas ressembler à de la nourriture prémâchée. En raison de l’absence de mastication et du processus de digestion plus court, elles sont ingérées plus rapidement et prennent moins de volume. Cela a été prouvé par des études. Deuxièmement, le cerveau a besoin du processus de mastication pour envoyer le signal de satiété. Et je suis vraiment de mauvaise humeur quand je pense que je ne vais manger que de la nourriture liquide pendant une semaine. Cela ne fonctionne simplement pas.

Mais en tant que journaliste médicale, je considère qu’il est de mon devoir de ne pas simplement croire les promesses des fabricants sans avoir testé leurs produits au préalable. Ma recherche a immédiatement révélé un premier bon point : le fabricant est cardioscan. C’est une entreprise sérieuse qui est spécialisée dans le coaching des gens et qui les aide à mener une vie plus saine. Alors, c’était vendu ! J’ai commandé une boîte et je suis allée la chercher. La première fois que j’ai croqué une barre vitelements, le goût était neutre. Plus précisément, ça avait un goût sucré-salé. Mais, c’est exactement ce que ça doit être : le mélange de tous les nutriments garantit un apport optimal en nutriments, pour prévenir les fringales.

Après 2 barres, j’étais rassasiée et je n’avais consommé que 250 calories.

J’ai essayé toutes les versions des barres vitelements. D’abord, pour commencer, je n’ai mangé que des barres pendant une semaine. C’est quelque chose pour les personnes très disciplinées, parce qu’on est bien sûr pendant cette semaine invitée au restaurant et qu’on ne peut pas de toute façon nonchalamment grignoter la barre en secret sous la table. Néanmoins, j’ai perdu 4 kilos cette semaine. C’est exactement le poids que j’ai pris cet automne ! Youpi ! C’est généralement une bonne chose pour commencer ou pour une cure métabolique. Par exemple, si vous avez à nouveau dépassé les bornes depuis quelques mois. Pour ma part, cependant, j’utilise les barres de vitelements pour remplacer partiellement les repas ou comme collation pour combler les petits creux lorsqu’il n’y a qu’un paquet de gâteau ou une tablette de chocolat à portée de main. Donc à chaque fois que j’ai faim, mais qu’il n’y a que de la « malbouffe », je mange deux barres de vitelements pour me sentir heureuse et contente. Honnêtement, je ne quitte plus la maison sans mes barres. Amen.

La cure métabolique